19.05.06

twins_by_knda

.L’ attente

Contre toute attente, pathologie latente, du désir de vivre avec toi mais enfin seuls,
Trouver le point de gravité pour reposer mon crâne, trouver là ou nous avions perdu nos espaces, et nos terres de milieu, notre entre deux, et nos doux jeux, d’ où je, doux « je »
contre toute attentes retrouvés, mais jusqu’ à quand
Je ne devrais pas, je ne voudrais pas savoir , et comment mélanger et l’ amer et le sucré
Et contre toute attente ton histoire, je voudrais la lire déjà, mais sans t’ atteindre, effleurer ta surface sans briser tes flots, et couvrir tes mots , couvrir tes maux, qui déjà affleurent, de peau, et tremblants, comme si nous avions tant
A craindre comme un soleil brûlant, notre envie l’un l’ autre, et se serrer, tout contre, c’ est comme boire ton énergie, et puiser tes paroles, c’ est gros comme un cœur qui se gonfle, et l’ oxygène, des poumons qui se desserrent et les retenir comme l’ air que j’ inspire
tes airs qui m’inspirent, à choisir ça m’ oblige entre les moments et l’ Instant
contre toute attente cette envie, j’ en vis , et je crois que pour l’ instant, le vide de cette vie me remplit,  contre toute attente, et je crois que ton absence
Me suffit

Posté par Mlle C à 22:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur .L’ attente Contre toute attente, pathologie

Nouveau commentaire